DRAGUIGNAN
MUSÉE BEAUX-ARTS
DRAGUIGNAN
MUSÉE BEAUX-ARTS

Le cabinet du duc

Saisie à la Révolution au château du Luc, dans lequel elle est documentée depuis le XVIIe siècle au moins, l’armure de François de Montmorency est une pièce d’orfèvrerie exceptionnelle par la qualité et la richesse de son décor, et l’une des icônes de la collection du musée depuis le XIXe siècle. Son commanditaire, maréchal de France et gendre du roi Henri II, appartient à la plus haute noblesse du royaume, ce que manifeste aussi cet objet d’apparat et de pouvoir. L’idée de chevalerie connaît au XIXe siècle un revival chez les romanciers et les peintres, c’est ainsi que l’on retrouve sous la Restauration de nombreuses représentations de guerriers dans la peinture dite troubadour. Dans les galeries historiques du château de Versailles créées sous Louis-Philippe, les peintres célèbrent aussi les héros militaires de l’histoire de France parmi lesquels pas moins de cinq membres de la famille Montmorency figuraient en armure.